Philippe Savry

Séjourner dans l’un des «Hôtels Particuliers» deviendrait-il un acte engagé ?

Philippe Savry, Fondateur et Président, nous éclaire
sur le particularisme d’une expérience hôtelière hors norme.

Notre époque, obsédée d’instantanéité, nous fait perdre le sens de la mémoire. En cultivant le goût de l’histoire et de l’authentique, les «Hôtels Particuliers» nous proposent une hôtellerie enracinée dans nos origines, de nobles adresses empreintes de beauté. «Préférons à la richesse et au design tapageur l’intemporelle harmonie de l’esthétique et de l’élégance à la française» affirme avec passion Philippe Savry. Cette conviction lui vint, lorsqu’il découvrit à l’abandon, il y a plus de quarante ans, ce qui est aujourd’hui l’hôtel du Général d’Elbée, au coeur de l’île de Noirmoutier : «Ma première aventure pour faire renaître la personnalité d’une Maison d’exception» aime-t-il se souvenir. Dès lors, il mettra toute son énergie à sauver et faire revivre l’âme de bâtisses classées monuments historiques ou dans des sites protégés. Environ tous les 3 ans, «la famille» s’agrandit et compte aujoud’hui 11 demeures, le dernier enfant étant la Citadelle Vauban à Belle-Ile-en-Mer.

Son souhait est de proposer un climat distant de notre quotidien. Singulière alchimie faite d’évasion, de réflexion, de tranquillité et de simplicité, nous permettant d’approcher une autre forme de bonheur. «Chacun de nos hôtels invite à partager l’esprit des lieux. Contempler la beauté d’un paysage, cultiver le silence d’un jardin ou d’un parc, lire sur les murs les traces du passé sont autant de formes d’introspection qui nous aident à mieux comprendre les valeurs que l’histoire de ces demeures nous proposent. Notre patrimoine est le fondement de notre mémoire». Lieux chargés d’histoire mais aujourd’hui aussi sanctuaires de l’art de vivre, les «Hôtels Particuliers» prolongent cette échappée spirituelle et sensuelle par le raffinement des détails, Une «table» délicate imaginée à partir de produits proposant le temporel régional mais aussi une exigence culturelle forte au travers de récitals, concerts, expositions ou visites muséales. «Venir chez nous, c’est entrer dans la demeure d’un ami et apprécier une atmosphère chaleureuse tout en cultivant l’âme des pierres. Un plaisir rare et précieux dans ce qui est avant tout un lieu de vie».